MOUSTAGBAL

La femme au coeur de l'activité agricole

MOUSTAGBAL (« Avenir » en arabe tchadien) existe depuis 1998 grâce à un groupe de femmes et d’hommes animés dès son origine par la volonté d’aider les personnes vulnérables (ex-malades de la lèpre, handicapés physiques, enfants des rues, aveugles, sourds, communautés villageoises dépourvues d’encadrement, etc.).

Aujourd’hui, MOUSTAGBAL intervient dans toute la région du Guéra avec une équipe d’une soixantaine de salariés selon les besoins. Ses axes principaux sont la sécurité alimentaire, l’éducation, l’eau-hygiène-assainissement, et l’accompagnement socioprofessionnel.

De plus, MOUSTAGBAL se distingue par son approche communautaire participative plaçant la communauté au cœur même du projet. Ainsi, la communauté bénéficiaire est l’actrice principale de son développement et l’ONG intervient comme structure accompagnatrice.

Son crédo depuis 2 décennies : honnêteté, solidarité, volonté !

La zone d’intervention de Moustagbal est très large et englobe la quasi-totalité de la région du Guéra :

Zone d'action de Moustagbal

En ce qui concerne le domaine de la sécurité alimentaire – domaine sur lequel je vais travailler – les projets de Moustagbal sont très divers. Nous retrouvons par exemple :

● Le projet intégré de la résilience au Sahel pour la communauté rurale sous le financement du Plan Alimentaire Mondial (PAM).

● Le projet d’appui aux renforcements  des systèmes agropastoraux dans la province du Guera et le département de Fitri. Ce projet est sous le financement de l’Union Européenne.

● Le projet d’assistance saisonnière ciblée pour les ménages vulnérables avec le PAM.

● Le Projet d’Amélioration des Systèmes Agricoles au Tchad (PARSAT), avec notamment la mise en place des champs écoles paysannes). Ce projet est sous le financement des Fonds international de développement agricole (FIDA).

● Et pour finir, le projet santé et nutrition, sous le financement de l’International Rescue Committee (IRC) et de l’UE